La Valle Maira est une étroite bande de terre, située dans le sud du Piémont, entre la France à l'ouest et la vallée du Pô, de seulement 45 km de long, bordée par deux massives chaînes de montagnes et traversée par le fleuve Maira.

Toute la vallée s'est formée il y a 300 millions d'années, émergée des profondeurs de l'océan préhistorique comme en témoignent les nombreux fossiles.

L'ancien océan qui séparait l'Afrique et l'Europe s'est refermé, portant à la collision ces deux continents qui ont causés le soulèvement des montagnes alpines.

De nombreuses traces de cette ancienne réalité géologique perdurent: les parois verticales de Rocca la Meja ou les couches tordues du groupe Punta Eco - Rocca Brancia, du Cassorso et de Bodoira-Monte Giordano ainsi que le Plateau de la Gardetta. Juste sur ce plateau, on a retrouvé des empreintes, datées de 245 millions d'années, d'un groupe de reptiles triasiques, les Ticinosuchus Ferox. Ce sont des animaux semblables aux crocodiles, d'environ 2 mètres de long, musclés et avec une longue queue qui jadis se promenaient sur les rives tièdes de l'océan disparu.

La Réserve Naturelle des "Ciciu del Villar" revêt une grande importance géologique. Dans ce lieu on trouve précisément les dénommés "Ciciu d'pera" ou "poupées de pierre", sculptures morphologiques naturelles en forme de champignons, dont le chapeau est constitué par un rocher erratique et dont le pied est fait de terre et de pierrailles. Ces " colonnes " qui se dressent aux pieds du Mont San Bernardo sont le résultat d'un phénomène particulier d'érosion, mais la tradition populaire raconte qu'il s'agit des soldats romains transformés en pierre pour éviter la capture de San Costanzo.

Le panorama visible depuis Acceglio est lui aussi glaciaire, en atteignant le hameau de Chiappera, vous pourrez admirer l'éperon de Rocca Provenzale et Torre Castello, ainsi que les merveilleuses cascades de Stroppia. Et pour rester sur le thème de l'eau, il faut rappeler le site d'Intérêt Communautaire Européen où se trouvent les sources du torrent Maira, un endroit où l'eau jaillit abondamment dans un bassin glaciaire, en créant des grottes de travertin, cachées par un bois luxuriant de pin mugo.

Au cours de l'avancée des glaciers, le climat relativement tempéré de la Vallée, a également déterminé une évolution spécifique de la flore et de la faune. Dans cette zone on peut rencontrer fréquemment des animaux typiques des steppes asiatiques comme: le lagopède, le lièvre de montagne, le tétras-lyre, l'hermine, et parmi les arbres, le buis. Ses origines géologiques particulières, l'orientation Est-Ouest des montagnes qui la protègent des vents froids du nord, ont favorisés dans cette vallée le développement d'un micro climat unique et propice au développement de nombreuses espèces animales et végétales. En marchant le long des sentiers de la vallée, on peut souvent rencontrer des chevreuils ou des chamois, entendre siffler les marmottes et voir voler haut dans le ciel une buse.